Faits Saillants 2016-2017

PRÉPARATION DU COLLOQUE « GESTION DU CHANGEMENT EN FORMATION À DISTANCE »

Logo Colloque 2017-38

L’organisation de cette activité a débuté en juin 2016 avec la mise en marche du comité de direction de l’événement et les décisions préliminaires concernant les thèmes et les suggestions touchant les invités et intervenants. Dès l’automne 2016, un suivi a été effectué au niveau de la publicité, de l’élaboration d’un site Web (http://www.refad.ca/colloque_2017.html), de la fabrication de feuillets promotionnels et du programme préliminaire. Les activités subséquentes ont touché la gestion des inscriptions, l’élaboration des documents reliés au colloque, la logistique générale, la coordination concernant les intervenants et la gestion des besoins techniques.

Se déroulant les 25 et 26 mai 2017 à Moncton, ce projet a été rendu possible grâce à des partenaires du milieu (la Direction générale de l’Éducation permanente de l’Université de Moncton; Contact Nord ; la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal; le Campus Saint-Jean / University of Alberta; le collège La Cité; la Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec (SOFAD); le Centre francophone d’éducation à distance (Alberta); le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB); le Cégep à distance; l’Université du Québec à Chicoutimi; et la TÉLUQ) et à l’investissement très apprécié de tous les intervenants (membres du conseil d’administration du REFAD, animateurs d’ateliers, conférenciers, participant(e)s aux tables d’échanges, etc.).

Le REFAD tient également à remercier Dany Benoit, Olivier Chartrand, Hubert Lalande, Isabelle Thibault, Nicole Cadieux, Claire Banville, Christine Simard, Jocelyn Nadeau, Lise Bégin-Langlois, et Denis Gilbert pour tout l’appui essentiel apporté pour la mise en place de l’événement.

Ce colloque a également été possible grâce à un financement du Ministère du Patrimoine canadien.

Récipiendaires de certificats d’honneur remis à des intervenant(e)s en formation à distance dans le cadre du colloque :

 

M. Dany Benoit, président du REFAD, remettant un certificat d’honneur à M. René Jean Aubé (CCNB).

M. Dany Benoit, président du REFAD, remettant un certificat d’honneur à M. René Jean Aubé (CCNB).

 

M. Olivier Alfieri (CFORP) accompagné de Mme Nicole Cadieux, administratrice au sein du conseil d’administration du REFAD.

M. Olivier Alfieri (CFORP) accompagné de Mme Nicole Cadieux, administratrice au sein du conseil d’administration du REFAD.

Mme Josée Longtin (Collège La Cité) accompagnée de M. Hubert Lalande, vice-président du REFAD.

Mme Josée Longtin (Collège La Cité) accompagnée de M. Hubert Lalande, vice-président du REFAD.

Mme Samira ElAtia (Campus Saint-Jean / University of Alberta) accompagnée de Mme Isabelle Thibault, secrétaire-trésorière du REFAD.

Mme Samira ElAtia (Campus Saint-Jean / University of Alberta) accompagnée de Mme Isabelle Thibault, secrétaire-trésorière du REFAD.

 

M. Thierry Karsenti (Université de Montréal) accompagné de M. Dany Benoit, président du REFAD.

M. Thierry Karsenti (Université de Montréal) accompagné de M. Dany Benoit, président du REFAD.

PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL

Cette année encore, le REFAD a présenté une série d’ateliers de perfectionnement professionnel en éducation à distance de novembre 2016 à mars 2017. Plusieurs propositions d’ateliers ont été présentées et un comité a été mis sur pied afin de procéder à la sélection. Le mode de prestation était l’audioconférence assistée par Internet.

Voici la liste de ces ateliers :

– 16 NOVEMBRE 2016

Bonnes pratiques d’enseignement en ligne. L’exemple de l’Université Laval par Claude Potvin (Université Laval)

– 23 NOVEMBRE 2016

Un projet audacieux et novateur : des cours en ligne à l’élémentaire par Nicole Cadieux, Denis Turbide et Paul Lachance

– 30 NOVEMBRE 2016

Le design pédagogique et l’expérience utilisateur dans les cours en ligne par Josy Bongiovanni (Collège La Cité)

– 7 DÉCEMBRE 2016

Les outils de reconnaissance vocale : outils andragogiques et outils de production de matériel didactique par François Dallaire (Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine / CDÉACF)

– 8 FÉVRIER 2017

Le portfolio numérique : définitions, MAHARA et intégration dans un programme

par Alice Martin et Lucie Moulet (Université TÉLUQ)

– 22 FÉVRIER 2017

Les usages pédagogiques des réseaux sociaux par Nelson Jean (Université du Québec à Rimouski)

– 8 MARS 2017

Favoriser l’engagement des apprenants dans les cours offerts en ligne: opportunités et défis par Alison Bérubé (Université de Moncton)

– 15 MARS 2017

Une pédagogie redéfinie par la technologie par Nathalie Clément (Ministère de l’Éducation de l’Ontario)

– 29 MARS 2017

Créer une veille pédagogique collaborative et développer des communautés de penseurs par Olivier Alfieri (CFORP)

Cette série d’ateliers a été rendue possible grâce à un financement du Ministère du Patrimoine canadien et du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec (SAIC), et à l’investissement très apprécié des différent(e)s animateur(trice)s.

TABLE D’ÉCHANGES TECHNO-PÉDAGOGIQUE EN FORMATION À DISTANCE

Ce projet a été créé par le REFAD afin d’explorer les possibilités de collaboration et d’échanges en pédagogie et en technologie entre les différents organismes et établissements de la francophonie canadienne. Ce projet a permis quatre rencontres qui ont servi de base à l’élaboration de comptes rendus et des recommandations s’y rattachant.

Ces expertises s’étalaient d’octobre 2016 à mars 2017 et étaient partagées à distance par audioconférence et Internet et regroupaient des intervenant(e)s du Québec et des communautés francophones et acadienne.

En rapport avec les thèmes suggérés, les participant(e)s étaient invités à venir présenter leurs pratiques exemplaires ou émergentes, ou encore venir partager leurs expériences, leurs points de vue, et leurs visions de la formation à distance.

Les thèmes des rencontres de 2016-2017 :

– Le jeudi 20 octobre 2016 sous le thème Comment concilier coûts, ressources et qualité dans le développement et l’innovation des cours en FAD ?
– Le jeudi 17 novembre 2016 sous le thème Sécurité en ligne et cyberintimidation. La formation à distance est-elle à l’abri ?
– Le jeudi 9 février 2017 sous le thème Panorama des pratiques de diffusion de la formation à distance au Canada francophone
– Le jeudi 9 mars 2017 sous le thème Rendre accessible la formation à distance aux personnes en processus d’alphabétisation/francisation ou en situation d’handicap

Les comptes-rendus de ces rencontres sont disponibles via le site du REFAD http://www.refad.ca sous « Publications ».


Merci au Ministère du Patrimoine canadien et au Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec (SAIC) pour l’appui financier apporté au projet.

Le REFAD tient également à remercier l’équipe du projet 2016-2017 : Michel Richer, Caroll-Ann Keating et Lise-Bégin-Langlois

PANORAMA DES PRATIQUES EN FORMATION À DISTANCE AU CANADA FRANCOPHONE

Entreprise à l’automne 2016, l’étude Panorama des pratiques en formation à distance au Canada francophone s’est déroulée durant une période de trois mois et culmine sur ce vaste portrait de la réalité courante dans trois ordres d’enseignement pour la formation initiale (aussi dite « créditée ») et continue. À notre connaissance, il s’agit là de la première étude en son genre, décrivant ce qu’est devenue la formation à distance (FAD) en 2017, dans les mots de ses principaux acteurs.

Plus de 40 intervenant(e)s représentant neuf provinces ont été interviewés pour une durée moyenne de 75 minutes chacun, suivant un modèle d’entrevue qualitative semi-structurée. Ces intervenants appartiennent pour la plupart à des institutions membres du Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD), répondant ainsi à un appel à contribution émis par l’organisation. Quelques participants supplémentaires ont été sollicités afin que la FAD soit représentée au secondaire, au collégial et à l’université pour l’ensemble de la francophonie éducative canadienne. Bien plus qu’un collage d’entrevues, l’étude assemble des perspectives diverses et complémentaires suivant un fil narratif d’une cohérence qui interpellera les acteurs de la FAD qui s’interrogent sur son devenir. Évoquant pour commencer les raisons de son adoption, l’étude entreprend de faire le point sur les modalités et le vocabulaire de la FAD afin d’établir un langage commun et d’en explorer les différents modèles à travers quelques-uns de ses principaux acteurs canadiens. Il en ressort déjà un tableau d’ensemble dans lequel émerge l’abandon apparent de l’asynchrone autoportant à entrée continue en faveur de la bimodalité en distance synchrone et asynchrone suivant un calendrier campus. On y distingue également la prédominance de l’enseignement hybride à l’ordre secondaire, une volonté pancanadienne de partenariat à l’ordre collégial et une reconnaissance tardive mais résolue de l’importance stratégique de la FAD pour la vitalité des institutions d’enseignement universitaires. L’auteur fait valoir, à travers les témoignages reçus, que l’absence de politiques gouvernementales claires en matière de FAD se traduit par le retard et l’inégalité de son adoption, nuisant probablement ainsi au développement économique et à l’innovation, partout au pays ou presque. L’auteur en profite également pour prendre le pouls des réalisateurs de formation en ligne et examiner plusieurs des défis auxquels ils sont confrontés en matière de développement de contenus répondant aux demandes toujours plus exigeantes du marché. La seconde moitié de l’étude décrit la formation des maîtres et des apprenants aux méthodes de la FAD, ainsi que l’intégration des médias sociaux et de la ludification dans les activités d’apprentissage à distance, avant de se tourner vers une question d’actualité particulièrement interpellante, à savoir comment les technologies influencent la pédagogie. Quatre histoires de cas sont offertes en guise de conclusion, non sans toutefois effectuer un détour préalable sur les principales ressources en ligne, logiciels et plateformes de production qu’utilisent les institutions répondantes. Dans son ensemble, l’étude trace un portrait d’actualité de la FAD au Canada francophone, de la perspective de ses acteurs, et le lecteur intéressé ne manquera pas d’y trouver des idées, des comparaisons, des pistes de solution ainsi que des partenaires potentiels avec qui collaborer pour faire progresser chez lui la FAD.

* Ce document est disponible à partir du site du REFAD www.refad.ca sous « Rapports de recherche ».

L’équipe du REFAD tient à remercier M. Robert Grégoire pour la mise en oeuvre du projet. Ce projet a été rendu possible grâce à un financement du Ministère du Patrimoine canadien (www.pch.gc.ca).

RENDRE ACCESSIBLE LA FORMATION À DISTANCE AUX PERSONNES EN PROCESSUS D’ALPHABÉTISATION ET EN FRANCISATION OU EN SITUATION D’HANDICAP

Préparé pour le REFAD par François Dallaire du Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF), en collaboration avec France Gravelle, Ph. D. et Jean-Pascal Beaudoin, Erg. Aut. (Ont.), M.A.P., ce document présente les outils et les meilleures pratiques pour offrir efficacement la formation à distance à des personnes en processus d’alphabétisation/francisation ou en situation d’handicap physique ou cognitif dans un contexte francophone canadien.
Cette étude, qui peut également être considérée comme un guide, présente les éléments suivants.

  • Des descriptions de différentes formes de formations à distance synchrones et asynchrones et d’outils technologiques qui permettent la prestation de ces dernières. Le guide s’attarde notamment à des outils qui peuvent faciliter la formation à distance auprès de personnes en processus d’alphabétisation/francisation ou en situation d’handicap. Nous présentons également les technologies qui aident ces clientèles dans l’utilisation de l’ordinateur, des tablettes et des téléphones intelligents, tels que par exemple les logiciels de magnification du texte ou d’aide à la lecture et à l’écriture.
  • Des exemples précis de formations à distance qui rejoignent des personnes en processus d’alphabétisation/francisation, en situation d’handicap ou peu scolarisées. Nous verrons les défis et les réussites qui caractérisent ces exemples ancrés dans la réalité et comment l’accès à la formation à distance est un incontournable dans notre société fondée sur le savoir et sa transmission.
  • Pour les différents niveaux d’enseignement et lieux de formation (secondaire, collégial, universitaire et communautaire), le guide détaille les bonnes pratiques pour offrir efficacement la formation à distance aux personnes en processus d’alphabétisation/francisation ou handicapées. Nous verrons comment les organismes francophones de formation à distance au Canada mettent en oeuvre de bonnes pratiques pour favoriser l’accès à la formation à distance et les raisons qui les motivent à le faire.

* Ce document est disponible à partir du site du REFAD www.refad.ca sous « Rapports de recherche ».

Le REFAD tient à remercier l’équipe du CDÉACF, ainsi que Mme Gravelle et M. Beaudoin pour la mise en oeuvre du projet. Ce projet a été rendu possible grâce à un financement du Ministère du Patrimoine canadien  (www.pch.gc.ca).

COLLOQUE LES ENJEUX FUTURS DE L’ENCADREMENT EN FORMATION À DISTANCE DE MAI 2016

C’est le jeudi 26 mai 2016 à Ottawa que le REFAD tenait sa 29e Assemblée générale annuelle. Cet événement avait lieu dans le cadre du Colloque « Les enjeux futurs de l’encadrement en formation à distance ». 112 personnes étaient présentes sur place, et le REFAD a reçu également une autre centaine d’inscriptions provenant d’intervenant(e)s de la francophonie internationale intéressés à suivre le tout en direct sur Internet.

À cette même réunion, des élections ont eu lieu concernant la composition du nouveau conseil d’administration du REFAD.  Le conseil 2016-2017 :
– M. Dany Benoît (Université de Moncton) / Président
– M. Hubert Lalande (CFORP) / Vice-Président
– Mme Isabelle Thibault (Collège Éducacentre) / Secrétaire-Trésorière
– M. Daniel Beaudoin (Cégep à distance)
– Mme Nicole Cadieux (Consortium d’apprentissage virtuel de langue française de l’Ontario)
– M. Éric Martel (Université Laval)
– Mme Christine Simard, et en remplacement de cette dernière, Mme Claire Banville (Université TÉLUQ)

Les archives en ligne du colloque sont disponibles à partir de www.refad.ca sous « Publications ». L’équipe du REFAD tient donc à remercier très chaleureusement tous ceux et celles qui se sont impliqués de près ou de loin à faire de cet événement un succès.

CONNEXION, LE BULLETIN D’INFORMATION

Le bulletin d’information Connexion existe depuis 1989 et est dorénavant publié uniquement deux fois par année. D’abord conçu comme un outil de promotion du REFAD, il a permis à ses abonnés d’être informés sur les activités qui ont lieu entre chaque Assemblée générale annuelle. Le développement des nouvelles technologies justifie à lui seul la diffusion de ce bulletin. Avec celui-ci, les institutions membres du réseau sont systématiquement mises au courant des dernières nouveautés technologiques reliées à la formation à distance. Le bulletin renseigne aussi sur les derniers développements dans le domaine de la formation à distance en français, les nouveaux cours offerts, l’existence des personnes-ressources, les publications récentes et les événements à venir. Il offre aussi des comptes rendus sur les activités des institutions. Le bulletin d’information Connexion est également disponible sur le site Web du REFAD (www.refad.ca). La diffusion sur Internet de ce bulletin a permis aux intervenants de la formation à distance d’avoir un accès direct sur Internet à de l’information privilégiée.

La diffusion de Connexion est possible grâce au Ministère du Patrimoine canadien.

ENRICHISSEMENT DE LA BIBLIOGRAPHIE-WEBOGRAPHIE DE LA FORMATION À DISTANCE FRANCOPHONE PANCANADIENNE

Les mises à jour de la Bibliographie-Webographie de la formation à distance sont disponibles à partir du site du REFAD à l’adresse http://webo.refad.ca. Ce document est toujours mis à jour par l’ajout de références conventionnelles (imprimées et autres) et en contient pour l’instant pas moins de 1 500.

Loin d’être exhaustive, cette Bibliographie-Webographie contient des articles et références provenant de sources francophones du Québec et des communautés francophones et acadienne, et également de sources francophones étrangères pouvant le plus influencer la vision de la formation à distance au pays. Nous vous invitons à contacter le REFAD (refad@sympatico.ca) si votre établissement/organisme possède des références et articles francophones SUR la formation à distance et que vous désirez contribuer à l’enrichissement de cette Bibliographie-Webographie.

Les mises à jour continuelles sont possibles grâce à un appui financier du Ministère du Patrimoine canadien et à l’investissement très apprécié de M. Michel Richer. 

LISTE DE DISTRIBUTION PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE

Le site du Réseau www.refad.ca regroupe une quantité importante d’informations concernant le REFAD ou encore produites par lui.

Le REFAD possède également une liste de diffusion par courrier électronique. Cette liste est réservée exclusivement aux membres du réseau afin de leur permettre d’échanger, de discuter et de faire circuler de l’information sur la formation à distance en général. Cette liste a été conçue en collaboration avec le département d’informatique de l’Université de Moncton. La liste de diffusion réunit un peu plus de 390 employés des membres institutionnels et individuels du Réseau qui, à leur tour, diffusent l’information reçue au sein de leur organisme.

* L’utilisation de l’outil Adobe Connect dans le cadre des ateliers à distance et des tables d’échanges du REFAD 2016-2017 est une gracieuseté de l’Éducation permanente de l’Université de Moncton.

* Encore merci à Alain Erdmer et l’équipe technique du Centre d’enseignement et d’apprentissage médiatisés de l’Université d’Ottawa pour le support apporté dans le cadre de nos très nombreuses audioconférences lors de l’année 2016-2017.